ANIMER VOTRE EMISSION

Commencer à enregistrer ou à streamer une émission peut être stressant pour certain.e.s participant.e.s. Assurez-vous qu’il.elle.s se sentent à l’aise et proposez quelques techniques pour relâcher la tension et le stress :

    • Exercices de respiration
    • Activités brèves pour familiariser les participant.e.s à l’utilisation d’un micro
    • Débarrassez-vous du stress
    • Faites des exercices de projection de la voix

 

Ce qui importe, c’est de transmettre des émotions à travers le micro. Pour aider vos participant.e.s, vous pouvez leur suggérer de réfléchir à leur plus vieux souvenir lié à la radio et de le partager avec le groupe.

En tant que facilitateur.trice, vous devriez guider les participants jusqu’à ce qu’il.elle.s trouvent leur propre rythme en respectant leur choix. En groupe, décidez de la structure de l’émission et définissez les rôles de chaque participant.e afin que tout le monde se sente inclus et représenté.e (des rôles tels que : animateur.trice, journaliste, technicien.ne, interviewé.e etc.). Vous pouvez bien sûr alterner les rôles pendant l’émission.

Pour donner une identité à l’émission, demandez aux participants de trouver un nom (par vote ou autre) et de créer un jingle (des personnes peuvent chanter, jouer des instruments ou utiliser leur corps). L’idée est de créer une musique courte et facile à se souvenir.

N’oubliez pas de sensibiliser vos participant.e.s à quelques principes journalistiques de base. L’animateur doit avoir en tête les 5W : qui, quoi, quand, où, pourquoi (who, what, when, where et why) pour se présenter et présenter le sujet de façon dynamique. Pour maintenir l’attention du public, nous avons déjà parlé de l’importance des émotions et nous ajoutons maintenant le SUJET que les participant.e.s devraient choisir : un sujet qui les touche où qui les représente pour mieux communiquer leurs émotions, engagements et toucher les autres avec leur point de vue unique.

 

Sachez que si les participant.e.s s’ennuient, il est très probable que le public s’ennuie aussi. N’oubliez pas que ceux qui vous écoutent sont aveugles, ils n’ont que les sons et les mots :

 

    • Parlez aussi près du micro que possible, en vous tenant droit avec vos pieds touchant le sol. Vous pouvez travailler sur votre posture avec des icebreakers.

Nommez les participants, décrivez ce qu’il se passe, maintenez la cadence !