Apprendre à se connaître et à créer une dynamique de groupe est primordial pour le succès de votre atelier

Lorsque l’on commence un atelier, il est primordial de créer une dynamique de groupe, en particulier si les participants ne se connaissent pas. Ainsi, après vous êtes brièvement présenté et avoir expliqué le but de l’atelier, il est utile de faire des icebreakers qui feront se sentir à l’aise les participant.e.s.

 

Dans la vidéo, vous pouvez voir une activité à destination des participant.e.s pour apprendre à se connaître et pour créer une ambiance détendue, qui peut être menée à la fois en ligne et en présentiel. Dans la version en ligne, le mouvement doit être contenu dans le cadre de la caméra, et pour changer de tour, les participant.e.s doivent appeler le nom de quelqu’un d’autre, tandis que dans la version présentielle, cela peut être fait en indiquant une autre personne avec un geste. L’exercice devrait durer de 10 à 15 minutes, selon la taille du groupe (une minute par participant.e environ).

Description étape par étape : demandez aux participant.e.s de se placer devant la caméra (dans la version présentielle, les participant.e.s se tiennent en cercle). Le.la facilitateur.trice lance une musique et demande aux participant.e.s de se concentrer sur son mouvement. Les participant.e.s l’imitent, jusqu’à ce que le.la facilitateur.trice change de tour en disant le nom d’un.e participant.e. A présent, tout le monde suit les mouvements du ou de la participant.e. L’activité continue jusqu’à ce que tout le monde aient eu la possibilité de guider le groupe.

 

Ce n’est qu’une des nombreuses activités qui peut être menées dans le but d’apprendre à se connaître et de créer une dynamique de groupe. Vous pouvez en trouver d’autres dans notre « Guide Atelier Radio ».

 

Il est temps pour les participant.e.s d’attraper les micros et de commencer à apprendre à faire leur propre programme.

 

Pour qu’il.elle.s se sentent plus à l’aise, vous pouvez diviser le groupe et leur demander de parler de leur centre d’intérêt ou d’un sujet que vous suggérez. L’objectif est de créer un programme court et spontané.

 

Après quelques minutes en groupe, demandez aux participants de venir autour d’une table avec les micros. Maintenant ils.elles peuvent commencer leur programme, en se sentant plus à l’aise puisque déjà réalisé en groupe.

 

En tant que facilitateur.trice, il est très important de faire un retour aux participant.e.s, en soulignant leurs qualités et en leur donnant des conseils pratiques sur comment améliorer leur performance.

 

Maintenant que les participant.e.s se sont exercés, il est temps qu’ils.elles commencent à animer leur propre podcast.

 

Avant de commencer l’émission radio en direct, les participant.e.s devraient

  • Nommer leur émission
  • Créer un jingle
  • Choisir un sujet

Pour les aider à choisir le sujet de leur émission, pouvez leur demander d’écrire des idées sur un bout de papier. En tant que facilitateur.trice, votre rôle est de relier et de grouper leurs suggestions en quelques sujets clés.

 

Chaque émission peut avoir entre 1 et 5 sujets clés ; décidez avec les participant.e.s de l’ordre des sujets qui seront discutés lors du podcast.

 

Une autre option est de partager une image, une vidéo ou un article de presse et de poser des questions pour encourager une discussion ouverte pouvant inspirer le contenu du programme.

 

Trouvez le sujet qui correspond le mieux au groupe.